L’Allure d’effort (Effort Pace) : La meilleure façon de mesurer l’effort en course à pied

Chez COROS, notre mission est de créer la meilleure technologie sportive pour aider les athlètes à améliorer leurs performances. Si notre objectif premier est la performance, nous voulons aussi nous assurer que nos produits sont simples à utiliser pour aider les athlètes à se concentrer entièrement sur leurs objectifs. Pour souligner notre mission, nous avons développé la montre GPS la plus légère et la plus durable. Nous avons créé COROS EvoLab pour obtenir des informations personnalisées sur la condition physique et le COROS Training Hub pour aider les athlètes à mieux communiquer avec leurs entraîneurs. Nous avons également été l’une des premières marques de montres à introduire la puissance de course au poignet pour aider les coureurs à jauger leurs efforts.

Bien que la puissance de course COROS ait été complimentée par de nombreux utilisateurs férus de technologie pour sa précision, au cours des deux dernières années de développement, nous avons réalisé qu’il y a certaines limites que cette métrique ne peut pas surmonter. Alors que nous continuons à chercher la meilleure solution pour l’entraînement des coureurs, nous pensons avoir trouvé cette réponse. Nous allons développer l’Allure d’effort (Effort Pace) et la positionner comme la première solution d’entraînement pour tout coureur, quel que soit son environnement.

Dans le cadre d’une mise à jour du firmware lancée en même temps que le COROS POD 2, l’Allure d’effort (Effort Pace) sera disponible pour tous les utilisateurs de COROS. Nous sommes convaincus que l’Allure d’effort (Effort Pace) est une mesure de l’effort de course plus facile à comprendre, plus exploitable et plus complète par rapport à la puissance de course. COROS maintiendra la puissance de course basée sur le poignet sous sa forme actuelle, mais se concentrera sur le développement de l’Allure d’effort (Effort Pace) en tant que mesure de l’avenir.

Pourquoi choisir la puissance de course plutôt que l’allure?

Depuis que les coureurs ont commencé à utiliser des montres GPS pour s’entraîner, ils se fient à l’allure, à la distance et à la fréquence cardiaque. Cependant, courir n’est pas toujours aussi simple qu’une séance d’entraînement sur une piste plate. Il y a des changements de pente et de terrain qui ont un impact sur une course. C’est pourquoi l’industrie a introduit la puissance de course, une métrique plus sensible et plus efficace pour aligner l’effort des coureurs en montée, en descente et sur des surfaces plates. Avec la puissance de course, les coureurs savent comment gérer les pentes d’un parcours et peuvent planifier leur entraînement et leur stratégie de course en conséquence.

Les limites de la puissance de course

Bien que la puissance de course ait aidé les athlètes à mesurer l’effort, nous avons identifié plusieurs limites autour de la puissance de course. 

  1. La puissance de course est un concept qui vient du cyclisme, mais qui ne partage pas les mêmes calculs. La puissance cycliste mesure la véritable force qu’un cycliste exerce sur la pédale/le pédalier, mais la puissance de course est simplement un nombre estimé basé sur une série de points de données provenant des capteurs de la montre. Par conséquent, la puissance de course n’est pas universelle. Chaque marque a un algorithme différent pour estimer la puissance de course, ce qui rend difficile la comparaison entre les différentes plateformes.
  2. La puissance de course est une métrique difficile à comprendre pour la majorité des coureurs. Même pour ceux qui comprennent la puissance, la question “A quel point je vais courir plus vite si j’augmente la puissance de 25 watts ?”, sera très différente d’un athlète ou d’un environnement à l’autre. Pour introduire l’entraînement de course avancé auprès d’un public plus large, l’industrie doit réduire la barrière de l’apprentissage technique.
  3. La puissance de course n’est pas personnalisée. Par exemple, disons que tu es le meilleur coureur en côte de la planète. Même si tu es capable de courir à 300 watts en montée pendant 1 heure, tu peux aussi avoir du mal à reproduire cette même puissance sur un terrain plat. Les coureurs ont des forces et des faiblesses différentes qui les rendent uniques. La puissance de course mesure ton rendement en termes absolus, mais elle est limitée par la compréhension de ta façon de fonctionner dans différentes conditions et environnements.

Ces limites expliquent pourquoi nous avons décidé que la métrique de la puissance de course n’est pas quelque chose qui donnera à nos athlètes la meilleure solution à long terme pour leur entraînement. Pour remédier à cela, nous pensons qu’il est nécessaire de passer à l’Allure d’effort (Effort Pace).

La métrique COROS du futur : l’Allure d’effort (Effort Pace)

Avec la sortie du nouveau COROS POD 2, notre métrique existante, l’Allure ajustée, sera rebaptisée l’Allure d’effort (Effort Pace). À partir de ce moment, les coureurs verront sur leur poignet une allure qui représente précisément leur véritable effort. Nous apportons également d’autres améliorations significatives à notre expérience d’Allure d’effort (Effort Pace).

  1. Lorsqu’elle est associée au POD 2, l’Allure d’effort (Effort Pace) est extrêmement sensible et précise. L’allure au poignet (pour toutes les montres GPS) a un retard dû à la distance de plus de 15 000 kilomètres entre ta montre et les satellites. Avec le POD 2, ta montre a maintenant un nouveau dispositif avec lequel communiquer pour une collecte et un affichage rapides des données. Les coureurs obtiendront des données qui reflètent leur effort presque en temps réel.
  2. L’algorithme d’Allure d’effort (Effort Pace) sera mis à jour avec une formule personnalisée. Le système COROS EvoLab lira tes données d’activité historiques et déterminera comment tu te comportes dans différentes conditions. L’algorithme apprendra tes points forts et les mettra en valeur à travers ton propre Allure d’effort (Effort Pace) personnalisée. Cette mise à jour sera publiée dans quelques mois.
  3. L’Allure d’effort (Effort Pace) sera une métrique avec laquelle les athlètes/entraîneurs pourront construire des séances d’entraînement. À mesure que nous développerons l’Allure d’effort (Effort Pace), il sera possible de l’utiliser dans le cadre de la fonction de construction d’entraînements structurés. Quels que soient les facteurs environnementaux, toi ou ton entraîneur pouvez structurer des entraînements qui sont les plus efficaces pour toi et pour tes objectifs. Cette mise à jour sera publiée dans quelques mois.

Autres éléments à connaître lorsque tu associes ta montre à un POD 2:

  1. Le jumelage avec le POD 2 ne modifiera pas la puissance de course basée sur le poignet de COROS. Le POD 2 ne contribue à aucun calcul de puissance.
  2. Après la mise à jour du firmware, les champs de données liées à la puissance de course sur ta montre COROS seront remplacés par l’Allure d’effort (Effort Pace). Si les utilisateurs souhaitent conserver les données liées à la puissance de course, ils peuvent les ajouter à nouveau manuellement via l’application COROS.
  3. La compatibilité de COROS avec le compteur de puissance de course Stryd reste inchangée.

Ce n’est que le début.

L’équipe des sports science de COROS intégrera à l’avenir des facteurs environnementaux dans l’algorithme d’Allure d’effort (Effort Pace), notamment la température, l’humidité, l’altitude et bien plus encore. Le développement de l’Allure d’effort (Effort Pace) sera quelque chose que nous explorerons au cours des prochaines années. Nous nous engageons à investir des ressources dans ce domaine, car nous savons à quel point il est important d’offrir les meilleures solutions d’entraînement à l’ensemble de la communauté des coureurs.

close

Want to #ExplorePerfection in Your Training?

Get the latest articles from our sports science team directly to your inbox!

We don’t spam! Read our privacy policy for more info.

Leave a Reply

%d bloggers like this: